Elisa Giacomazzi
Diététicienne-nutritionniste à Nîmes
 
06 48 09 74 55

Sauter un repas pour perdre du poids : fausse bonne idée

Articles

Le métabolisme de base, c’est quoi ?

 

Tout individu a ce qu’on appelle un « métabolisme de base ».

Ce dernier représente les besoins minimums nécessaires à un organisme pour assurer les fonctions du quotidien (faire fonctionner le cerveau, le cœur, la fonction rénal, réguler la glycémie, assurer toutes les réactions chimiques, etc). Il est calculé sur un individu au repos, allongé et à jeun. Il varie selon le sexe, l’âge, le poids, la taille, l’activité sportive, mais aussi selon d’autres facteurs dont nous allons justement parler.

 

Exemple : Plus on pratique du sport, plus nos muscles au repos vont solliciter de l’énergie (afin de refaire les tissus musculaires). Ainsi, les besoins vont augmenter et le métabolisme de base aussi.

→ Le corps va dépenser plus d’énergie et donc de calories, ce qui va faciliter la perte de poids.

 

Sauter un repas, les impacts à long terme :

 

Que ce soit le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner, et que ce soit pour perdre du poids, ou tout simplement par manque de temps, sauter un repas n’est pas la solution.

En effet, à long terme cela peut avoir des effets néfastes sur le corps et sur la santé de l’individu :

 

- Baisse du métabolisme de base : le fait de sauter un repas régulièrement, va diminuer votre métabolisme de base, car il va se mettre en mode « économie d’énergie ». Cela va alors limiter la dépense énergétique (et calorique) au repos, et donc la perte de poids. De plus, vous risquez également de reprendre tous vos kilos et même davantage, après l’arrêt de votre période de jeûne.

 

- Stockage renforcé : Si vous avez l’habitude de sauter un repas, le corps se rattrapera sur les autres repas et stockera davantage pour combler ses besoins. La perte de poids va donc être plus difficile.

 

- Favorise un stress chronique : En effet, faire subir cette privation à son corps, engendre un stress chronique, ce qui augmentera le stockage des graisses.

 

- Fringales / Fatigue : Que l’on saute le petit déjeuner ou le déjeuner, ce jeûne pourrait aboutir à de la fatigue ou à des fringales tout au long de la journée.

Ainsi vous pourriez par conséquent avoir une baisse de la concentration, ce qui pourrait poser un problème au travail, ou chez les jeunes à l’école.

 

La solution ?

 

Si l’on veut réguler sa faim et son poids, on ne mange pas n’importe où et n’importe quand.

En effet, le repas se prend à des fréquences précises, avec une structure précise (entrée/plat/dessert), contenant des aliments variés et des quantités à respecter.

La solution n’est pas de sauter un repas, au contraire, des repas consommés à petites intervalles permettent de faire fonctionner et d’entretenir le métabolisme, afin de ne pas le ralentir comme nous l’avons vu précédemment.

Ainsi, contrairement à ce que l’on pense, si l’on veut réguler son poids, il est nécessaire de manger suffisamment pour ne pas diminuer son métabolisme. Il suffit juste d’apprendre à adapter la qualité et la quantité des aliments dans son assiette, grâce à un rééquilibrage alimentaire personnalisé.

 

Le mot de la fin :

Que ce soit le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner, sauter un repas n’est pas une bonne idée. Si cela se produit occasionnellement (quelques jours), il n’y a pas vraiment de risque pour la santé et pour le poids. Cependant, si cela devient récurrent, les impacts peuvent être très néfastes, et risque de dérégler l’organisme.

Ainsi, rien de mieux qu’un bon rééquilibrage alimentaire avec des repas structurés, si l’on souhaite une perte de poids à long terme.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.